Balzac LE BAL DE SCEAUX

lu le 24 mars 1979

Présentation d’une famille du <Poitou, les De Fontaine, dont le chef, fidèle de toujours aux Bourbons, obtient sous la Restauration d’immenses bénéfices. Il marie ses fils et ses filles avantageusement sauf la dernière, Emilie. Elle refuse tous les prétendants, soit pour leur taille, insuffisamment minces, soit qu’ils manquent de naissance car elle a décidé de n’épouser qu’un pair de France ou son fils. Le temps passe sans qu’elle rencontre l’être désiré. Dans un bal de province, assez couru, elle aperçoit un jeune homme possédant les multiples qualités qu’elle exige. Elle le suppose noble. Elle le rencontre lors d’une promenade et son oncle, qui a compris son goût, invite le jeune homme à leur campagne. Il est connu sous le nom de Maximilien de Longueville sans qu’on en sache plus sur sa famille. Ils s’aiment, se voient chaque jour et en sont à s’avouer leur amour. L’automne arrive, Emilie retourne à Paris. Dans une boutique elle aperçoit Maximilien en simple vendeur. Dédaigneuse, choquée elle quitte le magasin. Maximilien joue le même jeu. Emilie lutte contre son amour. Dans un bal Emilie aperçoit Maximilien et discute avec son frère qui lui apprend leur véritable noblesse et sa fortune. Emilie envisage à nouveau leur mariage mais Maximilien, désireux de se venger, part pour l’Italie. Emilie épousera son vieil oncle. Histoire intéressante, très agréable lecture. Du bon Balzac.

Laisser un commentaire