Paul Morand MON PLAISIR EN LITTÉRATURE

lu en avril 1978

Livre à mettre en parallèle avec celui de Gourmont, recueil de textes courts consacrés à un auteur.

Le choix de Morand n’a rien de surprenant: La Rochefoucauld, Louvet, Balzac, Stendhal, Cendrars, Giono, Proust, Giraudoux, Larbaud. J’en partage beaucoup avec lui et il a éveillé ma curiosité pour les autres.

Je n’hésite pas à dire que Morand a un style merveilleux. Ordinairement je ne m’intéresse pas au style, j’ai tendance à penser que le meilleur style est celui que l’on ne remarque pas, celui qui se fait oublier et qui laisse la place à la substance, au récit. Morand me fait changer d’avis: un style vif, percutant, rapide, nerveux.

En dehors de Proust et Gide les 2 écrivains dont j’admire le style sont Léautaud et désormais Morand. Léautaud incarne un idéal d’humanité et de simplicité, Morand est brillant.

Livre passionnant, anecdotes surprenantes, détails époustouflants sur Lady Dudley par exemple.

Laisser un commentaire