Diderot LES BIJOUX INDISCRETS

Il m'est arrivé d'en lire 200 pages d'affilée tant c'est intéressant.

lu en novembre 1977

Il m’est arrivé d’en dévorer 200 pages d’affilée tant c’est intéressant. Les bijoux (= sexe féminin) par l’effet d’une bague magique que possède un Prince, se mettent à raconter tout ce qu’ils ont vu. Oeuvre assez libertine, oui. Lecture prenante lorsqu’on guette les passages un peu lestes. Quelques remarques philosophiques par-ci par-là pour donner un côté sérieux mais qui me laissaient froid.

Laisser un commentaire