Anthony Summers THE KENNEDY CONSPIRACY

lu au printemps 1991

Il raconte d’abord le 22 novembre et prouve la présence d’au moins 2 tueurs, étant donné l’angle des balles… Il met en cause la travail de la Commission Warren puis de l’Assassination Comittee de 1979 qui n’ont pas poussé les investigations assez loin. Il s’attache ensuite à découvrir la personnalité d’Oswald. Il le suit jeune marine puis en URSS et, de retour aux USA, mêlé aux affaires cubaines. Il évoque la forte possibilité d’un lien avec la CIA. La CIA aurait manipulé Oswald, il aurait même existé un faux Oswald qui attirait l’attention sur lui. Montage complet. Il démontre aussi l’intérêt qu’avait la Mafia à se débarrasser de Kennedy. De même que les anti castristes, car Kennedy, dès 1962, ne voulait plus supprimer Castro. Or les anti castristes étaient soutenus par la CIA, au sein de laquelle ils étaient nombreux. Après l’enquête autour d’Oswald vient celle sur Ruby, mafioso notoire. Pas de conclusion formelle mais le sentiment laissé est clair: la mafia, la CIA sont mêlées à l’assassinat de Kennedy. Très convaincant – mais ce n’est qu’un livre.

Enquête extrêmement fouillée, à l’américaine. Lecture parfois un peu laborieuse, tortueuse, technique mais tout de même passionnante. Un autre très bon livre sur Kennedy.

Laisser un commentaire