Marcel Jouhandeau UN SECOND SOLEIL Journaliers XIX février-sept 1965

lu en septembre 1988

Quelques mois pendant lesquels Jouhandeau, 78 ans, se partage entre les visites à Marc son petit-fils, tout jeune enfant abandonné par de monstrueux parents, qui vit attaché à son lit dans un orphelinat et les lettres à Jean-Claude, jeune prof de 21 ans avec lequel il entretient une relation non charnelle. Non sans oublier de constantes références à Dieu. Toujours intéressant. Drôle surtout quand il évoque Elise, sa femme au fort caractère, qui rappelle l’Admiration Amoureuse de Léautaud, un égoïsme sans borne, une dureté une violence e de paroles… Il affirme une virilité et un désir non ralentis, se sentant l’énergie d’un jeune homme. Ce qui pousse à s’interroger sur la sincérité de ses admirateurs. Comment comprendre le désir d’un homme de 22 ans pour un autre de 77? Fascination pour la personnalité au charme rare, la célébrité, l’argent???

Laisser un commentaire