Rezvani LE TESTAMENT AMOUREUX

lu en août 1988

Toujours la même histoire chez Rezvani: l’amour pour sa femme dans son absolu. Ses affirmations politiques me gênent, parfois*. C’est un beau livre, prenant, avec plusieurs passages émouvants qui m’ont tiré des larmes. Je pensais à Michèle. J’avais tellement aimé Les Années-lumière et Les Années Lula. Éprouverais-je le même bonheur aujourd’hui à les lire ? J’étais ado quand je les ai découverts. Ils illustraient l’absolu de l’amour, celui auquel j’aspirais, assez innocent pour le croire possible.

* J’y serais probablement plus sensible en 2021.

Laisser un commentaire