Catégories
notes de lectures

Sidney Sheldon A STRANGER IN THE MIRROR

lu en novembre 1986

Toby Temple est un comique qui rame. Qui persévère et finalement devient une star, une superstar. Il vit à Hollywood, connait la gloire de 1950 à 1965. De son côté, Jill, qui a traversé la même pauvreté et connu les mêmes rêves que Toby, monte à Hollywood suite à un amour déçu avec un homme richissime. Elle se croit du talent mais n’arrive à rien, sinon grâce à son corps qui lui permet d’obtenir quelques rôles. Elle rencontre Toby. Elle veut l’utiliser pour réussir mais refuse de coucher. Finalement ils s’aiment. Elle se venge alors, patiemment, de ceux qui ont abusé d’elle. Ils mènent une vie intense et Toby, 20 ans plus âgé, s’épuise. Paralysé, Jill l’aide à se rétablir mais il rechute. Jill qui a retrouvé son amour d’adolescente, le tue. Au moment de partir en France tous les deu, l’agent de Toby que Jill avait fait chasser, montre à son amant un film porno qu’elle avait tourné plus jeune, involontairement. Il fuit. Elle se suicide.

Un grand bouquin, du pur Sidney Sheldon. Des personnages justes et réels, des machinations, un décor réaliste. Passionnant. presque aussi magique qu’If Tomorrow Comes. Plus qu’un cran au-dessus de The Naked Face.

Par martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Une réponse sur « Sidney Sheldon A STRANGER IN THE MIRROR »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *