Thierry Wolton LE KGB EN FRANCE

lu en avril 1986

Le journaliste étudie les activités du KGB en France.Il raconte plusieurs dizaines d’affaires qui se sont déroulées en France mais aussi en Europe et aux USA, orchestrées par le KGB et les services de renseignement des pays de l’est. Comment procèdent-ils? En se liant avec des occidentaux qui les renseignent, recette vieille comme le monde. Le KGB travaille sur deux plans, le militaire et l’industriel. L’idéologie socialiste retrouve ici ses couleurs primaires: le communisme doit dominer le monde et tous les moyens sont bons pour y parvenir. Un travail systématique, mouiller les gens pour les contraindre à trahir, dans les entreprises, dans les ministères, les organismes militaires. Un travail de taupe. C’est édifiant, effrayant même. Notre faiblesse résulte de notre bonne volonté, de notre naïveté vis-à-vis des soviétiques que nous refusons de voir comme ils sont. Wolton rejoint ici son ami Revel. Cette théorie trouve son illustration cette semaine avec l’attaque américaine sur la Lybie. Reagan accusé de tous les maux et Kadhafi présenté en innocente victime. Le monde à l’envers.

Livre passionnant de bout en bout. Grand bonheur de lecture. Heureusement il y a dans la vie, sur le long terme, un certain équilibre, les mêmes ne réussissent pas toujours, le KGB malgré sa puissance ne gagne pas à tous les coups.

Note de 2021: en 35 ans j’ai pris de la distance avec le manichéisme, il n’y a pas le bien d’un côté et le mal de l’autre, même si l’idéologie marxiste a mille fois prouvé son anti-humanisme. Au-delà des idéologies on peut considérer que le monde se divise d’abord entre régimes plus ou moins autoritaires. Quand aux populations elles sont surtout en prise avec des conditions matérielles précaires. Pour elles la nature du régime importe peu.

Laisser un commentaire