Catégories
notes de lectures

Gérard De Villiers SAS LE TUEUR DE MIAMI

lu le 6 février 1985

Grippé, je n’avais pas la force d’attaquer Le Rêve Dans Le Pavillon Rouge alors j’ai dévoré ce SAS. Bien construit et d’une lecture facile. L’aspect sexuel tellement grossier – c’est le mot juste – me déplait. Les publicités sont elles aussi indigestes.

Pourtant il faut être juste, j’ai lu ce bouquin avec plaisir.

Par martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *