Catégories
grands livres notes de lectures

Julien Green AUTOBIOGRAPHIE**

lu novembre 1983-janvier 1984

Enfance et adolescence jusqu’à l’âge de 24 ans. Une famille où règnent pureté et une sorte de grandeur liée à la piété. Julien est un garçon sensible, timide, en marge. Sa foi en Dieu est si forte qu’il devient catholique puis songe à se faire moine. Innocent lycéen, il s’éprend d’un garçon sans oser lui parler. Quelques amis. Puis la guerre. Sa sainte mère meurt en 1914. Il s’engage comme infirmier. Garçon rêveur, pas tout à fait les pieds sur terre.

Il part aux USA, inscrit à l’Université de Charlottesville en Virginie. Un moment de solitude puis quelques camarades. Il prend conscience de son homosexualité et se découvre une passion pour les beaux visages. Rien de sexuel. Enfin son amour pour Mark.

Sa description de ce qu’il aime est merveilleuse, si belle, si réussie. Il explique ce qu’il est, ce qu’il sent. Pureté, beauté. Les pages consacrées à Mark forment un chef d’oeuvre amoureux. Détresse, désespoir et finalement tendresse quand ils échangent leurs premiers mots.

Retour en France, il découvre le plaisir, s’y abandonne dans une quête effrénée. Il plonge tout autant dans la littérature sans oublier tout à fait Dieu.

Grande littérature, humaine, admirable.

Par martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *