Catégories
grands livres notes de lectures

Jane Austen PRIDE AND PREJUDICE**

lu en août 1983

Au XVIIIème en Angleterre. La famille Bennett, riche de 5 filles, vit à la campagne. Les parents se préoccupent de marier leurs filles, toutes en âge. Un beau et riche jeune homme, Brigley, s’installe dans le voisinage. Il s’intéresse à Jane, l’aînée, mais, sous l’influence de son ami Darcy homme hautain et déplaisant, il rentre à Londres. Tristesse de Jane. Elisabeth, sa cadette, forte intelligence, la console. Plus tard cette dernière se trouve avec Darcy qui, brusquement, lui demande sa main. Stupéfaite elle le refuse – il a fait le malheur de sa soeur. Petit à petit Darcy se justifie. Brigley revient à Jane et Darcy obtient enfin la main de Lizzy. Happy End.

Un merveilleux roman. Passionnant. On tremble tout au long: pourvu qu’Elisabeth puise épouser Darcy. Roman très fin, délicieusement sensible et plein d’humour grâce aux personnages de Bennett, de Collins. Expression classique parfaite, subtile. On marche à fond, que c’est bon.

Par martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *