Catégories
grands livres notes de lectures

Alberto Moravia L’AMOUR CONJUGAL**

lu en août 1983

Le narrateur, riche dilettante, épouse la créature de ses rêves. Ils vivent retirés. Ils s’aiment, connaissent le bonheur. Il veut écrire. Encouragé par sa femme il se met au travail. À la suite d’une altercation il chasse son barbier. Une nuit, après le travail, il surprend sa femme avec le barbier. Abattu il se résigne. Il mûrit. Il décide de préserver l’avenir.

Un très beau livre. Bien au-dessus des autres lus ces dernières semaines (Rey, Morand, Nourissier). Un écrivain, un grand écrivain. Une analyse psychologique, subtile et profonde, sans se départir d’une expression claire et simple. Merveilleuse lecture.

Par martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *