Lucien Bodard ANNE MARIE

Lu entre le 15 et le 19 novembre 1982

Lucien rentre en France avec Anne Marie, sa mère. Il a 10 ans (1924). Il devine qu’elle quitte son mari pour satisfaire de grandes ambitions auprès d’André Berthelot que Poincaré vient de chasser du Ministère. Berthelot apparait comme un surhomme: prodigieusement intelligent, clairvoyant, dominateur. Anne Marie, pour évoluer librement, envoie Lucien à l’Ecole Des Roches où il souffre de son passé chinois qui lui vaut de cruelles moqueries. Sa mère ne lui rend jamais visite. Ils ne se retrouvent qu’aux grandes vacances. Il la voit plus élégante que jamais, amie intime d’Edmée et d’André. André va rentrer au Ministère prochainement. Anne Marie souhaite acheter un appartement pour vivre près d’eux. Albert s’y oppose mais André consent.

Le récit s’arrête brutalement, c’est très frustrant. Intéressant surtout grâce au personnage de Berthelot, celui qui fait la politique étrangère de la France. Auprès d lui Edmée, Amédée et Dora.

Lecture agréable.

Auteur : martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *