Roger Peyrefitte DES FRANÇAIS

lu entre le 5 et le 7 octobre 1982

Par l’intermédiaire des membres de la famille Grandville Peyrefitte nous fait pénétrer dans plusieurs milieux français de 1970. Beaucoup de place à l’aristocratie, les vrais et les faux nobles, et à l’homosexualité. Aussi à la politique. Il s’oppose férocement à De Gaulle à qui il reproche un orgueil immense et d’avoir détruit la France. Il disserte sur la vie littéraire, la vie mondaine, le milieu, Mai 68, les nouveaux prêtres, Montherlant, Florence Gould. Son effort pour en faire un roman ne convainc pas, articulation artificielle. Le tout donne cependant un excellent livre passionnant. Il ne faut surtout pas le prendre comme une étude rigoureuse et exhaustive. C’est du Peyrefitte avant tout. Il manque toujours un peu de lucidité et de mesure. Il généralise, surtout quand il s’agit de l’homosexualité.

Auteur : martin

littéraire, rêveur, humain, curieux, attentif, musique, littérature, promeneur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *