Boris Vian L’ARRACHE-COEUR

lu en mai 1982

Un psychiatre, Jacquemort, entre dans une maison. Il assiste à un accouchement. La Maman, Clémentine, met au monde des « trumeaux », Noël, Joël et Citroën. Clémentine souffre, elle renvoie son mari, Angel, qui finit par se construire un bateau et fuit en mer. Jacquemort s’ennuie, il observe le village voisin et découvre des choses bizarres: une foire aux vieux, un curé luxueux, des apprentis brutalisés, un homme qui rachète les péchés des autres. il cherche à psychanalyser la bonne, un chien… Les enfants grandissent. Clémentine ne pense qu’à ses enfants, à leur sécurité, à leur bonheur. Elle imagine (charmant passage) tous les malheurs qui peuvent survenir et prend des mesures en conséquence jusqu’à les enfermer dans des cages. Les enfants, quant à eux, jouissent de certains pouvoirs: ils volent dans les airs…

Roman fantaisiste, parfois amusant, facile à lire.

Laisser un commentaire