Roger Martin Du Gard DEVENIR!

lu le 25 janvier 1981

Son premier roman. L’histoire d’André Mazerelles. À 20 ans, en 1900, il revient du service militaire avec un groupe d’amis parisiens tous plus ou moins artistes. André veut devenir écrivain, Bernard également, Cayrouse prépare la Rue d’Ulm, Jem et Coczani écrivent des poèmes que le second met en musique. Fink hésite entre plusieurs carrières. Très bons copains qui se rencontrent souvent chez l’un, chez l’autre, aux Bains Turcs par exemple. Le temps passe, le groupe se sépare. André se retrouve isolé et ses projets littéraires ne se concrétisent pas. Il erre, traversé de mille idées de roman, de pièce dont il n’écrit jamais plus d’une page. Les autres se trouvent. Bernard, retiré à la campagne, travaille beaucoup. Jem et co. connaissent une certaine célébrité. Fink se lance dans l’agriculture avec bonheur. Cayrouse a intégré Ulm. Halliez fait la carrière. André vit avec ses parents. Il s’installe à Fontainebleau pour écrire. Il rencontre une jeune Russe qui l’aime. Il l’abandonne. Rentré à Paris il fréquente les bals de la grande bourgeoisie. Finie l’écriture. Il épouse une héritière, ils vivent dans une grande ferme. Sa femme meurt en couches. Fin

Un excellent livre, un grand livre, souvent passionnant. Des êtres peints dans leur entière dimension, beaucoup de vie, d’action, une vraie richesse de situations. Peut-être trop parfait, trop impersonnel.

Laisser un commentaire