Boileau Narcejac LES DIABOLIQUES

lu en octobre 1980

Ravinel, voyageur de commerce, combine avec sa maîtresse Lucienne, médecin, l’assassinat de sa femme Mireille afin de toucher une assurance vie et de partir vivre à Antibes. Mireille est endormie, noyée dans une baignoire puis jetée à la Seine. Lucienne repart à Nantes, Ravinel reste à Enghien. Il ne retrouve pas le corps de sa femme qui ne  pouvait raisonnablement pas disparaître. En même temps il reçoit une correspondance de sa part et commence à imaginer une histoire de fantôme à laquelle Lucienne refuse de croire. Trois jours plus tard Ravinel, sentant Mireille près de lui, se suicide. Épilogue Lucienne et Mireille sont à Antibes riches de l’assurance vie. 

Un roman policier non dénué d’intérêt mais qui ne m’a pas passionné.

Laisser un commentaire