Tolstoï ANNA KARENINE

lu en septembre 1980

L’aristocratie russe vers 1870: la vie et l’amour à Moscou. Stépane, homme riche et charmant néglige sa femme Dolly. Le couple va se rompre mais Stepane invite sa soeur Anna de Petersbourg, elle arrange la situation. Dolly est la soeur de la jolie Kitty qui est aimée de Lévine, ami de Stépane. Affection non réciproque car Kitty est éprise du beau soldat Vronsky. Lévine, après le refus de sa demande en mariage, rentre dans sa ferme lointaine. C’est un garçon honnête, simple et droit qui réfléchit beaucoup. Il se force à vivre sans Kitty. Anna et Vronsky se rencontre, coup de foudre, ils repartent ensemble à Petersbourg. Kitty, affligée du départ de Vronsky, tombe malade. Elle finit par épouser Lévine. Ils sont heureux. Anna est heureuse avec Vronskly mais connait des difficultés avec son mari qui compliquent sa liaison, les disputes sont nombreuses et Anna se suicide. Vronsky part au front. Lévine rencontre Dieu et la Foi donne du sens à sa vie avec Kitty et leur fils.

Passionnant au commencement, plus laborieux par la suite mais un beau livre. Des aventures, du mouvement, de l’amour, espoirs, détresse, difficultés. Théories politiques, sociales, économiques qui m’indiffèrent.

Laisser un commentaire