Balzac LE CONTRAT DE MARIAGE

lu en octobre 1979

Manerville apprend à Marsay qu’il désire se marier. Marsay tente de l’en dissuader. Il rentre à Bordeaux, berceau de sa famille et tombe amoureux de Natalie Evangelista. Mariage en vue. Préparation du contrat de mariage. D’un côté Manerville et son notaire Mathias, de l’autre Mme Evangelista, sa fille et leur jeune notaire Solonet. Manerville, amoureux, se montre faible et conciliant. Mme Evangelista, ambitieuse, ne songe qu’à acquérir de la fortune. Mathias, fin et honnête, parvient à sauvegarder la fortune de son client contre les attaques des Evangelista. Le mariage se fait. Manerville, dompté par sa femme et sa belle-mère, est ruiné. Il quitte la France pour refaire sa fortune en Inde.

Intéressant mais parfois pénible à cause des idées développées à l’infini: la chicane, qu’affectionne particulièrement Balzac. Un roman qui ne donne pas envie de se marier.

Laisser un commentaire