Michel Leiris L’ÂGE D’HOMME

lu en aout 1979

Préface impressionnante, prometteuse. Leiris y déploie un remarquable esprit d’analyse. Le livre n’est pas aussi original que l’intro le laisse supposer. Il explique les faits, les lectures, les idées qui l’ont fait ce qu’il est au moment d’écrire ce livre. Une analyse de la formation de sa personnalité intellectuelle. Se lit aisément mais n’est pas si original: sexualité dans l’enfance, premières expériences en tout genre. Il explique qu’il n’avait réussi à faire l’amour qu’après trois nuits. Certains peuvent y trouver du réconfort. A rapprocher de l’histoire Anna Maria. Livre intéressant mais décevant par rapport à sa préface.

Laisser un commentaire